Partenaires




 


Partagez|

Alcide Lusion - There in one step between love and hate (end)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Let's stroll in the woods, while the wolf is not here ♪
Féminin Messages : 13

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: ma petite poupette d'amour ♥ (dixit son Architecte =w=)
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Guide de Dementia
MessageSujet: Alcide Lusion - There in one step between love and hate (end)   Sam 28 Sep - 20:22

Alcide Lusion
« L'amour et la haine sont des sentiments qui s'alimentent par eux-mêmes, mais des deux la haine a la vie plus longue. »
Date de naissance : 18 septembre Âge : 16 ans   Sexe : Femme   Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, bien qu'elle ne se soit jamais vraiment posée la question   Monde d'Origine : La Terre   Monde Actuel : Dementia   Groupe : Guide   Profession : Elle aime bien aller au parc d'attraction abandonné, s'asseoir sur une nacelle de la grande roue et rester là avec son nounours. C'est une belle activité n'est-ce pas ? Elle aime bien se dire qu'elle est la gardienne du parc d'attraction. Sinon quand elle est sur Terre, elle n'a pas d'activité bien particulière, Silver la tient éloignée de tout ce qui peut-être dangereux.   Nom de la Rue : Rue Victime.  

POUVOIR Alcide peut se rendre invisible. Au début, elle ne maitrisait pas du tout son pouvoir, un de ses bras ou une de ses jambes pouvaient disparaître sans même qu'elle n'y pense et qu'elle ne sache ce qu'il se passe. Depuis elle a appris à le contrôler, même s'il lui arrive quand elle est effrayée par une situation ou bien quand on s'amuse à lui faire peur qu'elle se rende invisible sans même s'en rendre compte, presque instinctivement. Depuis quelques temps, elle peut rendre invisible un objet en le touchant. Dès fois ça marche, d'autres fois non. Elle rend très facilement son ours en peluche favoris invisible, ainsi que des petits objets, mais pas bien longtemps. Elle a déjà essayé de faire disparaître des personnes en les touchant, mais elle n'y arrive pas pour le moment. Il lui arrive également d'user de son pouvoir pour disparaître de situations qui ne l'enchantent pas ou bien pour se cacher de son architecte de temps à autres.


Rang Désiré : Let's stroll in the woods, while the wolf is not here ♪

Behind Blue Eyes
Physique
Le premier mot qui vient à l’esprit lorsque l’on voit Alcide c’est : fragile. Mesurant à peine un mètre cinquante et pesant sans doute quarante kilos toute mouillée, Alcide est loin de l’image de la jeune fille forte et sûre d’elle, donnant plus l’impression que si elle pouvait se cacher dans un trou de sourie, elle le ferait. Ou disparaître tout simplement, ce qu’elle fait la plupart du temps d’ailleurs. Sa petite taille l’oblige souvent à demander de l’aide pour attraper des objets en hauteur, bien qu’elle essaye toute seule tout d’abord. Mais elle renonce assez vite. Des traits assez fin, des yeux la plupart du temps vides de toutes émotions, elle ressemble à une petite poupée vide de l’intérieur. Ses cheveux châtains, tirant sur l’auburn, lui arrivent un peu en dessous des épaules et elle possède une frange qui permet à ses yeux d’être cachés de toute attention. Quand il lui arrive que sa vision soit obscurcie par ses mèches, elle secoue la tête, et de ce fait, le faisant assez souvent, c’est presque devenu une manie. Bien qu’elle ait déjà seize ans, Alcide n’a pas l’apparence d’une jeune fille de cette âge, sa poitrine n’est que très peu présente, faisant plus penser à une gamine de dix ans et d’ailleurs toute son apparence physique laisse à penser qu’elle a cette âge. Elle ne se comporte pas non plus en jeune fille de seize ans, ce qui induit souvent en erreur les personnes qu’elle rencontre. Fine de taille, elle est obligée de prendre des vêtements pour enfant pour s’habiller, ou alors tenter d’en coudre elle-même car ceux destinés aux personnes de son âge sont trop larges ou trop grands pour elle, elle nage littéralement dedans. Depuis qu’elle est arrivée chez Silver, c’est elle qui l’habille, à la manière d’une poupée et elle se laisse faire, la laissant accomplir ses envies de mère sur elle. Alcide est assez lente à réagir, elle peut donner l’impression d’être toute molle, mais au final, c’est parce qu’elle n’est pas très énergique tout simplement. A Dementia, elle a appris à vivre lentement, car le temps est long et cela ne sert à rien de courir ou d’agir vite. Alcide est une poupée, une poupée vivante pour sa nouvelle mère.  
Psychologie
Muette. C’est ce qui intrigue. Alcide est loin de ne pas avoir de voix, elle en possède une, fluette, mais elle ne parle presque jamais. La plupart du temps on oublie presque sa présence dans la pièce et on est surpris lorsqu’on la remarque finalement. Alcide ne parle pas, mais elle observe. Elle ne fait que ça, elle observe, retient chaque scène, chaque information au fond de sa mémoire et ne l’oublie pas. Pourtant elle aurait bien besoin de parler, pour faire ressentir ce qu’elle ressent, ce dont elle a envie, parce que la jeune fille n’a rien d’un livre ouvert. Il est difficile de savoir à quoi elle pense, si elle aime ce qu’elle fait, ce qu’elle pense de ce qu’on vient lui dire. Oh elle ressent des émotions comme tout le monde, elle a des préférences, mais elle ne sait juste pas les faire partager aux autres, elle ne sait pas les montrer. Alcide à gardé son âme d’enfant, ou plutôt le comportement d’une enfant, elle n’a pas grandit comme il faut, comme si son éducation avait été coupé en plein milieu. Il faut dire qu’Alcide a tout d’abord connu la Terre avant d’atterrir sur Dementia un peu contre son grès. Malgré le nombre important d’années qui s’est écoulé, elle ne se sent pas à sa place, elle n’arrive pas à s’intégrer réellement à ce monde, même la Terre ne lui convient plus. Elle ne fait que survivre dans chacun des mondes qu’elle voit, elle ne trouve sa place nulle part. Elle aimerait retrouver les bras réconfortants de sa vraie mère, mais ça c’est un secret, si jamais Silver l’apprend, elle risque de se mettre en colère. Alcide ne parle plus de sa vraie mère depuis un moment, mais elle y pense encore. Des souvenirs lui remontent parfois, sa mémoire ne lui fait pas défaut. Pourtant Alcide reste l’enfant qu’elle a été avant l’arrivée de Silver, elle a arrêté de grandir à ce moment-là, elle ne voulait pas voir ce monde avec des yeux d’adultes, elle voulait continuer à rester enfant … pour sa propre sécurité, pour ne pas avoir à réfléchir à des actes d’adultes. Mais désormais elle n’y pense plus comme ça. L’enfant qu’elle, la poupée qu’elle est aux yeux de son architecte, c’est ce qu’elle est désormais. Et la faire grandir, la faire agir sera dur à réaliser. Peureuse, elle ne veut pas parler d’avenir, ni même de présent, elle reste aux côtés de son architecte parce que dans le fond, elle sait qu’elle n’aura pas besoin de se soucier de tout ça. Après tout une mère s’occupe de tout pour son enfant n’est-ce pas ? Même si celle-ci n’est pas sa vraie mère.  
Once Upon A Time
"Citation"
C’est un jour d’été à Londres que la petite Rosemary vit le jour. Fille unique, elle fut choyée par ses deux parents jusqu’à ce que ses parents divorcent et qu’elle ne vit plus son père depuis ce jour. Cela n’a pas empêché la petite Rosy de vivre pleinement du haut de ses quatre ans. Haute comme trois pommes, la petite fille suivait sa maman partout, la copiait, nageait dans ses vêtements et voulait qu’elle la maquille comme elle « pour être comme maman ». Sa mère était tout pour la fillette, son modèle et son unique repère. Elle voulait être comme elle plus tard, forte, fière, digne et indépendante. Elle ne savait pas quel métier faisait sa mère, mais elle voulait faire ça plus tard, c’était déjà décidé dans la tête de Rosy. Une fois qu’elle eut passé l’âge pour pouvoir aller à l’école, la petite fille était contente de s’y rendre, de nature assez sociable, bien qu’assez fragile physiquement, elle n’avait pas de mal à s’amuser avec tous ses camarades de classe. La fillette était de nature joueuse, toujours le sourire aux lèvres, elle adorait être entourée. Mais elle avait une peur. Pas celle du monstre caché sous le lit ou dans le placard. Elle avait peur de dormir et de faire des cauchemars. Car dans ces cauchemars, elle avait l’impression d’être ailleurs, d’être suivie, elle atterrissait dans des mondes noirs et sans fins et ça l’effrayait. Elle dormait de nombreuses fois avec sa maman, se glissant dans son lit après un de ses mauvais rêves.

C’est à l’âge de 11 ans que la vie de Rosy prit un tournant. Auparavant, il s’était passé quelques faits étranges, mais sa mère l’avait rassuré sur ce point bien qu’elle ait remarqué l’air inquiet sur son visage. De temps à autre, elle ne voyait plus sa main, ou son pied, ou même son bras. Alors elle courrait voir sa maman pour le lui dire « Maman, maman, j’ai plus de mains ». Elle ne pouvait décrire l’expression qu’a eue son visage pendant les premières secondes, mais aussitôt après, elle venait lui dire que ce n’était qu’une hallucination et qu’elle devait aller se reposer. Mise à part ça, rien d’étrange ne s’était produit. Jusqu’à ce jour où elle rentrait de l’école et qu’elle  ne tomba pas sur sa mère, mais sur une jeune femme étrange. Celle-ci l’attendait et la fillette était curieuse de savoir qui c’était, mais avant elle réclama sa mère qui était sans doute dans la maison. Mais la jeune femme lui répondit alors que Rosy appelait sa mère :

« Ta mère est partie en voyage, je vais m’occuper de toi en attendant. »

La jeune fille était méfiante au départ, elle voulait sa mère, pourquoi ne l’avait-elle pas prévenu quand elle l’avait embrassé ce matin pour la déposer à l’école ? Alors qu’elle allait se mettre à pleurer, se sentant abandonnée par sa maman, la jeune femme lui promit qu’elle allait bien s’amuser là où elle allait l’emmener, un monde rose qu’elle avait dit. Entièrement rose. Il n’en suffit pas plus pour que Rosy lui prenne la main pour qu’elle l’y emmène. Après tout sa maman reviendrait la chercher n’est-ce pas ? Douce illusion. La fillette comprit quelques mois après qu’elle ne reverrait jamais sa maman, ni ses amis, qu’elle ne retournerait pas à l’école. Elle fit une crise monumentale à Silver qui l’avait amené dans cet endroit de malheur, réclamant sa maman à mainte reprise. Sa réponse lui avait glacé le sang et l’avait complètement changé :

« Ta mère ne reviendras pas, elle t’a abandonné ! C’est moi ta mère, c’est moi qui t’ai élevé ! Tu es MA fille, à moi, à moi !! »

Rosy s’était recroquevillée dans un coin, observant la jeune femme changer totalement de comportement avec elle. Elle se souvenait que tout s’était brisé autour d’elles et la fillette s’était bouchée les oreilles, ne voulant plus rien entendre, trop effrayée par tout ça. Les objets qui s’éclataient contre les murs, les cris de Silver et surtout son regard noir qui la faisait trembler. Oh elle ne voulait plus revoir ce regard, plus jamais. Elle l’avait vu se calmer et se mettre à pleurer dans un coin. Du haut de ses douze ans, elle s’était sentie coupable et était allée la voir, penaude et l’avait prise dans ses bras pour la consoler. Elle avait pris sur elle pour lui dire quelques mots :

« Ne pleure pas … ma… maman. »

A partir de ce moment, Rosy fut rebaptisé Alcide Lusion car « Rosemary ça fait nonne » selon sa nouvelle mère. La fillette changea totalement de comportement, perdant son sourire, sa joie de  vivre, elle se renferma sur elle-même malgré tout « l’amour maternel » que lui apportait Silver. Elle était de nouveau choyée, mais cela ne lui faisait plus le même effet. Elle avait dès fois envie de fuir. De la fuir. Elle qui l’avait emprisonnée dans cet endroit rose et grinçant. Elle ne parlait presque plus ou alors d’une voix monocorde, elle s’était accrochée au dernier objet qui lui restait de son enfance sur Terre : un ours en peluche qu’elle gardait toujours serré contre elle. Personne n’avait intérêt à lui prendre. En grandissant, elle avait compris où Silver l’avait emmené, ce qu’elle était dans ce monde et ce qu’elle était elle, Alcide Lusion. Elle avait rencontré deux autres personnes qui étaient comme elle, qui était les guides de Silver, Extasy et Laury, qu’elle aimait beaucoup, chacun apportait un petit quelque chose à la vie de la jeune fille désormais âgée de seize ans. Elle avait grandi et pourtant, elle ressemblait et agissait toujours comme une petite fille de dix ans. Rien n’avait changé depuis cet âge. Surtout pas ses cauchemars. Mais désormais, elle savait pourquoi sa main ou son pied pouvait disparaître, elle pouvait se rendre invisible aux yeux de tous et oui, dès fois, elle s’en servait pour se cacher de cette nouvelle mère. Elle ne sait pas elle-même si elle l’a hait ou si elle l’a déteste, que ça soit l’un des deux, elle ne pourrait même pas lui faire ressentir. Elle était devenue une poupée vide, ce qu’elle pensait ne dépassait même pas le bout de ses lèvres, restant muette. Elle n’avait plus qu’une chose à faire désormais : rester aux côtés de Silver. Et calmer ses crises de larmes quand cela lui prenait.
AUTRES INFORMATIONS

■ Vu qu'elle ne parle presque jamais, on pourrait presque la croire muette, mais Alcide a bien une voix en marche, elle ne l'utile que très peu tout simplement.
■ Elle se balade toujours avec un ours en peluche qu'elle garde serré contre elle, elle ne l'a encore jamais prêté à personne et le tient ferment contre elle quand on veut le lui prendre.
■ Alcide ne mange pas beaucoup, il faut presque lui rappeler de se nourrir vu qu'elle l'oublie ou n'y pense tout simplement pas.
■ Depuis le temps où elle réside à Dementia, elle a eu le temps d’aménager sa chambre qui ressemble étrangement à une chambre d'enfant ou de poupée, toute rose. Il faut dire que Silver l'a gâté dès son arrivée et a tenu à ce qu'elle se sente comme chez elle. D'ailleurs elle n'a jamais eu d'autre chez soi n'est-ce pas ?
■ Elle aime beaucoup les bonbons, il est facile de la faire approcher en lui montrant un paquet ou une sucette.
■ Elle connait le parc d'attraction de Dementia par coeur.
■ ...

Derrière l'écran
hisae.. → Âge : 21 ans Sexe : Féminin Comment avez-vous connu le forum ?  : Je le connaissais à l'instant où l'adresse a été crée haha ♥   Personnage de l'avatar : Tokyo Teddy Bear - Vocaloid Code du règlement : Code Validé par Ton maître incontesté. Un autre compte ? : Non.
CODAGE PAR PUPPY SUR LG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Moon Engineer
Masculin Messages : 286

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: Bestiole; La Démence; Le Truc; La Mante Religieuse...
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Dementia
MessageSujet: Re: Alcide Lusion - There in one step between love and hate (end)   Sam 12 Oct - 19:09















 Tu es Validée!!



Mmlkhvnjkdfbnlfshjk MA FILLE A MOI QUE J'AIME!! *va lui faire des câlins et frotte outrageusement sa joue contre la sienne* Love U ♥

Tout est en ordre, ma fifille. L'histoire est en phase avec le personnage et démontre bien sa relation très forte avec sa (défunte) mère. *krukrukru* Merci d'avoir pris ce prédéfinis important pour l'avenir de notre forum, en espérant que tu te développe bien parmi nous~

Tu peux à présent aller créer ton journal intime, ta demande de relation, et bien entendu commencer à rp! Félicitations!

Silver.
(c) Fiche par Calys de L.Graph'



_________________

   
   
   

Cadow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alcide Lusion - There in one step between love and hate (end)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fée Verte :: Petite âme égarée... :: Viens donc te présenter. :: Âme Complète.-