Partenaires




 


Partagez|

La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité
MessageSujet: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Ven 14 Mar - 17:58


Lily Rose
"C'est la faute de la fatalité !"
Date de naissance : XX Âge : 24 ans   Sexe : Femme, sans l'ombre d'un doute Orientation sexuelle : Selon ses aspirations, Lily aime les hommes, puisqu'il en est l'ordre de ses fantaisies. Cependant, elle ne peut empêcher son cœur de tendre vers les femmes, celles qui lui ont fait si mal, et qu'elle a appris à aimer. Elle réfute, par ailleurs, ce bouleversement de ces idées. Monde d'Origine : La Terre Monde Actuel : A voyagé quelques peu. Elle est tombée amoureuse de la pureté d'Aerials mais, sans en comprendre la raison, se sent une ignoble souillure en ces lieux. D'un autre côté, elle apprécie le calme d'Infinity néanmoins, Inferna et Neverland restent les meilleurs endroits où jouer les catins. Là où elle passe la majorité de son temps, oscillant entre ces deux mondes. Quand elle n'est ni dans l'un et pas dans l'autre, Lily se trouve à HellishDale.  Groupe : Égarée. Ephialtès possède son Essence.   Profession : Travaille chez un petit bouquiniste le jour, et use de ses charmes la nuit.   Nom de la Rue : /  

POUVOIR Décrivez ici le pouvoir de votre personnage. N'oubliez pas d'y imposer des limites et d'autant plus si vous jouez un humain. Nous serons attentifs à ce sujet! N'hésitez pas si vous avez la moindre question, la liste des pouvoir pris se trouve ici)


Rang Désiré : (Le rang que vous voulez voir apparaitre sous votre avatar. Une petite phrase, un titre, ect...)

Behind Blue Eyes
Physique
On n'entend que peu parler de la jeune femme travaillant chez le vieux bouquiniste de la petite ruelle au nord d'HellishDale. Qui irait s'y perdre ? Ou plutôt, qui y trouverait un quelconque intérêt ? Pourtant, lorsque l'occasion se présente, Lily se trouve derrière le comptoir. Les rares habitués savent qu'elle disparait parfois quelques temps avant de retrouver sa place, cachée par le vieux meuble de bois. Silencieuse et reculée dans la pénombre du lieu, la demoiselle ne se remarque pas forcément dans le premier temps. Ombre parmi les ouvrages, la découverte de sa silhouette s'en détachant peut prendre par surprise l'étourdi. Elle est frêle, Lily, sans pour autant se montrer minuscule, du haut de son raisonnable mètre soixante-cinq. Non, ce qui frappe, c'est sa très certaine maigreur, offrant une physionomie anguleuse à la vue de tous. Taillée droite dans une posture figée mais non crispée, Lily tend pourtant à baisser la tête, le regard effleurant le bout de ses chaussures. La travailleuse est serrée dans ses vêtements qui couvrent son corps autant que possible mais n'est pas dérangée par la coupe cintrée de ceux-ci.  Elle aime le rouge, sur ses robes et ses chaussures, plus rarement, le blanc. Parfois, elle ose s'apprêter d'un rose crémeux. Un certain soin est porté à son allure qui respire à la fois la réserve et un quelque chose de distingué. Sa gestuelle est lente , presque molle, et cependant précise. Il est aisé d'imaginer qu'elle se laisserait emporter, si on lui saisissait la main, ou bien, qu'elle se briserait à ce simple contact. D'un autre côté ses cheveux, pourtant longs, sont savamment noué au dessus de sa nuque, attachés avec  une sage application. Par ailleurs, d'où vient une telle couleur de cheveux ? Et Lily sourit doucement, les joues rosissantes, elle s'en amuse tandis qu'elle détourne le regard. Ses yeux verts semblent si grands derrière ses lunettes rondes, bien qu'elle ne soit victime d'aucune myopie, brillants de pureté et de raison. Elle pourrait être bien plus jolie, Lily, si elle décidait à se montrer un peu plus. Elle inspire un charme réprimé sous ses fragiles épaules, un bouton de fleur timide. Cependant, il arrive que des hommes, d'un tout autre gabarit à ceux qu'elle côtoie usuellement, viennent lui adresser la parole, affirmant la connaître. Lily est surprise, au premier abord. Puis, la lucidité la frappe et d'un sourire d'excuse, elle soutient qu'ils la confondent avec sa sœur, qui lui ressemble tant.

On n'entend que trop de murmures au sujet de Rose. La catin à la vertu éclatée aux quatre vents. Celle qui comble les hommes malgré ses gestes qui ont l'air si innocents. La pute est tentatrice, avec ses cils interminables, ses doigts habiles si longs et fins qui savent si bien caresser la peau. Sa démarche chaloupée ensorcelle, son corps se cambre si facilement. Rose sait se montrer d'une souplesse fort appréciable. Elle est maigre, presque osseuse, mais pas sans formes. Sa poitrine est présente, bien que raisonnable, du fait de son poids d'oiseau, et ne camoufle pas les battements affolés de son cœur. Ses hanches, en revanche, sont plutôt marquées; faites pour accueillir du monde au creux de ses reins et le galbe de ses cuisses sait se faire apprécier aux yeux des habitués de ce type de marchandise. Elle serait à croquer, avec sa peau sombre. Elle a le gout des épices, disent-ils. Et Rose cache ses belles lèvres de sa main en riant tout bas. Ses cheveux sont une masse sauvage de boucles épaisses. Elles gonflent sa silhouette, lui offrant un volume factice et, de part leur longueur, vont toucher ses fesses. La salope ne possède aucune pudeur, ses membres s'ouvrent avec aisance lorsqu'elle offre son corps et ses vêtements se font courts lorsqu'elle en porte encore. Courts comme sa fierté dont elle semble exempte tandis qu'elle se laisse glisser sur le sol misérablement, qu'elle rampe comme la plus sale des chiennes et que ses grands yeux, dont le vert si clair tranche cruellement avec la couleur de sa peau, appellent désespérément à la débauche et aux vices les plus abjects. Elle est belle, Rose. Elle est dégoutante. Comment pourrait-on comparer la douce Lily à sa pute de sœur ?

On souffle de drôles de choses au sujet de cette soit-disant créature. Les rumeurs diffèrent autant que les personnes qui les profèrent. On parle tantôt d'une sirène puis d'une masse d'épines ou bien encore, d'une femme à la peau déchirée. Lily Rose vacille en marchant, les cuisses tremblantes. Son corps en sueur et sa respiration haletantes en disent long; elle a mal. Un début de réponse vient avec l'état de sa peau. Si fine, on perçoit du mouvement au-dessous, un relief écœurant, comme si une masse de vers grouillait dans ses chairs. Puis, par endroits, la peau se perce, le sang se met à couler. Lily Rose gémit tandis que, progressivement, les épines poussent, d'une cruelle lenteur. Certaines plaies s'élargissent pour laisser apparaitre de longues tiges épineuses qui déchirent son épiderme dans leur croissance. Sa respiration se coupe avant de reprendre, plus forte encore. Malgré les larmes, ses joues carmines témoignent d'une excitation difficile à contenir. La frénésie s'empare de ses muscles, sa poigne est forte, douloureuse, Lily Rose ne se retient pas d'enfoncer ses ongles dans la peau du malheureux. De toute manière, il ne peut déjà plus partir, épinglé comme un misérable papillon par ses épines. Les ronces grimpent, continuent d'ensevelir le corps de la jeune femme, se glissent sous la peau de l'homme et envahissent son corps. Bientôt, Lily Rose ne sera plus qu'une masse de tiges aiguisées.

Les ronces grimpantes font de si belles fleurs.
Psychologie
Lily Rose, un exemple de calme et de douceur selon les bonnes gens. On lui attribue une gentillesse réfléchie, un altruisme charmant. Lily sourit timidement, les joues roses. Aah, quelle douce modestie, songent alors les mêmes personnes. Comment pourrait-il en être autrement, elle qui se trouve si discrète et effacée, derrière ses lunettes rondes. Tout chez elle inspire à la réserve, de sa gestuelle au son de sa voix. Lily rose s'exprime en effet d'une élocution basse, presque étranglée, avec une lenteur mesurée; comme si elle craignait de briser la sérénité d'un lieu ou d'une personne. La jeune femme ne presse quiconque, elle se laisse porter, préférant se laisser glisser au rythme d'autrui. De la même manière, elle se trouve être une oreille attentive et muette. A la façon d'un roseau, les mots les plus rudes semblent tout juste l'effleurer sans qu'elle en fut blessée. Il est alors tentant de se laisser aller à lui conter les plus terribles affres de l'existence, puisqu'elle ne parlera point, ne coupera pas et n'émettra aucun jugement tant qu'on ne l'invite pas à s'exprimer. Et, quand bien même on lui soufflerait ce désir, Lily préfère rester vague dans ses propos, lui donnant des relents d'objectivité sensée. Une décence calculée qui flirte avec l'intention de ne froisser personne. Ainsi, pourrait-on lui reprocher sa claire passivité, couplée à une lenteur récurrente. La torpeur transpire de ses pores comme un mal insidieux. Tandis que l'on aurait pu la juger être née pour devenir l'image pure d'une mère, on se trouve à douter de ses capacités. Si ses intentions sont de papier, comment pourrait-elle remettre sur le droit chemin un enfant secoué par le torrent de l'existence ? Pauvre Lily Rose, si proche de la perfection morale. Quelle déception. Peut-être n'en prononce-t-elle pas un mot, mais on jurerait le lire dans ses beaux yeux. Quelle pitié.

C'est justement là ce que recherche la jeune fleur: la pitié. Être à la fois admirée et plainte comme le serait une héroïne de ces romans dégoulinant d'amour tendre et de douces caresses. Ils sont la promesse d'un avenir lumineux et heureux puisqu'elle le mérite, n'est ce pas ? Et s'il ne se trouve pas aussi radieux qu'elle l'aurait espéré, Lily Rose disparaitra dans un grand éclat aveuglant que personne ne pourra oublier. Elle veut être le Lys Blanc, scintillant d'un amour pur. Celui qui porte en son cœur la noblesse et la crainte du drame. La tragédienne, engourdie d'un sommeil infini, attend le Prince qui l'emportera au loin mais aussi l'émotions et les larmes d'une fin. Que l'un ou l'autre survienne, la jeune femme est assurée dans ses fantaisies.

Ridicule sotte.
Oubliant qu'elle se trouve aussi être la Rose Pourpre, elle s'abandonne à l'amour jusqu'à ce que son esprit se fissure et craquelle. La passion folle teinte ses désirs comme ses pétales, d'une vague de sang chaud, les empoisonne avec son gout amer et métallisé. La souffrance des autres n'est rien si elle détient la possibilité d'effleurer ses rêves aigre-doux du bout des ongles. Lily Rose transpercerait ses chairs, vendrait son âme sans le moindre regret; sa fin justifie tous les moyens. Ces nuits moites et son corps qu'elle laisse toucher et tordre par tant de mains ne sont que détails. Aveugle d'amour, Lily Rose refuse d'entendre qu'elle souille tout ce à quoi elle aspire. Elle se prend alors à haïr ceux qui semblent posséder une meilleure réussite. Ses lèvres goutent l'amertume venimeuse tandis qu'elle les étire toujours de ce sourire qui parait d'un sentiment si tendre et sans faille aucune. Ses gestes ne sont pas moins tendres lorsqu'elle ouvre les bras, invitant le ou la malheureuse à s'y blottir sans même qu'il songe à ces épines toxiques qui le déchireront avec complaisance. Sous la limpidité de l'altruisme blanc se blotti le jugement haineux. Il se répand sous sa peu et fait bouillir passionnément le sang dans ses veines. Peut-être est-ce l'unique chose, le maigre fil, qui maintient la jeune femme debout tout autant qu'il la gangrène. Puis, lorsque le moment se fait sentir, la pustule éclate et Lily Rose reflète entièrement l'apparence de son être. Elle est laide, malgré ses longs cils, impure et mauvaise. Ses lèvres vomissent ses pensées, ses véritables mots. Lily Rose est vulgaire, elle crache le venin de son âme aux yeux du miséreux. Mais, la salope n'est pas si sotte, elle sait qu'elle ne peut laisser aller librement ceux qui auront assisté à sa propre déchéance. Elle est froide, puisque la vie d'autrui ne possède aucune valeur. Elle est brûlante, comme ses actes barbares font trembler sa chair d'un pervers plaisir qui sera habilement refoulé. Cette chienne parvient à les oublier, ces instants d'infantile cruauté et ce sang tâchant son corps, retournant à son rôle de princesse esseulée. Cette maitrise d'elle-même est un art élevé au rang de splendeur. Le Lys Blanc fleurit à nouveau avec les premiers rayons de soleil du jour suivant.

Pourtant, il reste une bagatelle, une demi-teinte qui subsiste. Si l'honorable désire se laisser porter par ce qui l'entoure, elle vient à pencher vers le masochisme. Portée, mais aussi écrasée. Si on l'entraine au loin, que cela soit fait avec une force à lui broyer les os. Lily Rose veut s'abandonner avec désespoir, oublier, s'oublier. Une princesse est une image et les images n'ont pas besoin de songer à quoi que ce soit, elles existent, tout simplement. Transformée en objet, elle sera parfaite, incapable de commettre la moindre erreur, immuable. De cette manière, les mauvais traitements possèdent une double fonction en sa faveur. Ils lui offrent le plaisir de la souffrance tragique de l'héroïne solitaire mais aussi le choc de ce qu'elle considère être une passion excitante. Ainsi, ses cris muets appellent à la broyer, la tordre, la modeler, la repeindre aux gout de ce qui plait.

La toile sera parfaite.
Once Upon A Time
"Elle se sentait perdue, roulant au hasard dans des abîmes indéfinissables."

Tout dans le palais inspirait à la crainte. Le manque de vie avait poussé les végétaux à se répandre, envahissant progressivement le moindre espace. Plus de mains pour retirer les mauvaises herbes ni fermer les fenêtres, quand leurs carreaux n'étaient pas brisés. Un vent froid soufflait perpétuellement à l'intérieur de la bâtisse, frôlant la nuque du brave qui avait osé y pénétré, le souffle insidieux d'un mort. Pourtant, l'homme ne tremblait point, il avait une quête à accomplir et les ronces vindicatives ne le retiendraient pas. Nombres d'âmes aventureuses avaient péri en ces lieux, attirés par la lueur du trésor étincelant que tous convoitaient. On soufflait dans les tavernes que cent ans auparavant, une montagne d'or et de diamants avait été enfermé en haut de la plus grande tour mais, qu'une sorcière jalouse avait jeté un maléfice sur les lieux, empêchant quiconque d'en ressortir vivant. Depuis, le palais en marbre s'était fissuré, s'égrenait au rythme du temps qui s'écoulait progressivement. Et personne n'avait encore pu atteindre la fortune tant désirée. Le brave continuait son ascension, tranchant les ronces avec son épée, il était si proche du but. Finalement, après avoir manqué par plusieurs fois de terminer empoisonné par les épines enchantées, il ouvrit la dernière porte. Telle de fut pas sa surprise d'y trouver une jeune fille endormie en lieu et place de richesses infinies. Il s'approcha d'elle sans le moindre bruit; d'un simple regard, il en tomba éperdument amoureux. Puis, poussé par son amour naissant, il posa ses lèvres sur les pétales roses de la Belle.

Le livre lui fut arraché des mains et la couverture cogna durement le crâne de l'enfant qui geint en se recroquevillant.

« Cesse de faire ton Emma Rouault et termine la lessive ! » Lui intima la femme d'un ton sévère.

U.C.
AUTRES INFORMATIONS
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Derrière l'écran
PRÉNOM OU PSEUDO. → Âge : 20 ans Sexe : Pas avant 19H. (F)   Comment avez-vous connu le forum ?  : En glissant de partenaires en partenaires   Personnage de l'avatar : Anthy Himemiya -Shōjo kakumei Utena (Utena, la Fillette Révolutionnaire) Code du règlement :  Code Validé par Silver~ Un autre compte ? : Non.
CODAGE PAR PUPPY SUR LG


Dernière édition par Lily Rose le Dim 16 Mar - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Moon Engineer
Masculin Messages : 286

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: Bestiole; La Démence; Le Truc; La Mante Religieuse...
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Dementia
MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Sam 15 Mar - 15:35

Bienvenue à toi Lily! Ravie de t'accueillir parmi nous! J'espère que tu te plaira sur notre humble forum, bonne continuation dans la rédaction de ta fiche, n'hésite pas à me contacter en cas de problème ou à la moindre question!

Bon courage~ :DD 

_________________

   
   
   

Cadow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Celui qui souffle la poussière s'en remplit les yeux.
Masculin Messages : 53

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: L'Escarbille, le Singe, la Noiraude.
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Démentia.
MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Sam 15 Mar - 17:39

J'adore les ronces et j'adore les roses, on va forcément s'entendre, même si moi je suis que de la poussière !
Bienvenue à toi et bonne continuation, ne nous fait pas trop languir parce que tu donnes déjà bien envie.

Au plaisir, mademoiselle !

(Et superbe avatar, j'aime beaucoup).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Chasseur d'horizons - Ombre sauvage
Masculin Messages : 234

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: Trop pour les citer ; on le dit volage, sauvage, presque fou peut-être. Amusez-vous avec ce matériel.
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte):
MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Dim 16 Mar - 16:08

UN NOUVEAU MEMBRE. BWAHAHAH. 8D
 victory 

Bienvenue à toi sur notre beau forum ! En espérant que tu t'y plaira ; on fera en sorte que oui. EN TE GAVANT DE RPS. GRAVE. AHAH. Tu m'as l'air d'avoir une bonne plume, même si je me base sur trois fois riens ; louangeons le pouvoir de l'intuition.
Bonne chance pour ta fiche, n'hésite pas à nous poser des questions, à nous sauter dessus pour écrire ou à demander une photo de mes aiss- en fait non. Oublions le dernier point. Mais pour ce qui est du reste, pas de problème.
A bientôt. \o/

_________________
Kairec <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Dim 16 Mar - 20:18

Et bien, merci beaucoup à tous pour cet accueil ! Je tâtonne encore pour certains détails d'écriture, j'espère que le résultat ne sera pas trop décevant. Merci encore (et merci aussi pour l'avatar. Je suis heureuse que quelqu'un le trouve joli. J'ai vite réalisé que c'est une plaie de trouver un avatar pour un personnage qui n'a pas la peau blanche X_X ...).

J'ai juste un énorme doute en ce qui concerne la fin de ma description physique que j'aurai pu caler dans le pouvoir. J'hésite alors à faire une description du pouvoir plus courte en laissant tel quel, ou à déplacer ce qui est dans la description dans la partie pouvoir. Je ne sais pas trop ce qui est le plus préférable.

Bref, merci à nouveau et je veux bien une photo Bartel, je suis sûre qu'elle sera du plus bel effet au-dessus d'une cheminée. ♥ ..ahem.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Moon Engineer
Masculin Messages : 286

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: Bestiole; La Démence; Le Truc; La Mante Religieuse...
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Dementia
MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Dim 16 Mar - 21:20

Fufuhuh, nous ne serons pas déçus, je ne pense pas o/ Pour ce qui est du pouvoir. Je pense l'avoir saisi. Tu peux cependant le résumer en une simple phrase claire plus haut dans ta fiche ^^

_________________

   
   
   

Cadow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Chasseur d'horizons - Ombre sauvage
Masculin Messages : 234

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: Trop pour les citer ; on le dit volage, sauvage, presque fou peut-être. Amusez-vous avec ce matériel.
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte):
MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Dim 16 Mar - 21:43

Mais quelle terrible floraison nous avons là *w*. C'est beau dis moi. Et étrange. En tout cas, ça promet beaucoup, et c'est joliment fait. Ça a l'air absolument intéressant tout ça, surtout, même si je n'ai pas ENTIÈREMENT compris ce qu'il en était. 8D Mais ça, c'est parce-qu'il est tard et que je suis fatigué.
Bonne avancée en tout cas. /O/ Et ça m'a l'air complet. Bonne chance pour ce qu'il te reste à faire !

_________________
Kairec <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Frozen Heart
Masculin Messages : 72

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux:
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte):
MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   Sam 26 Avr - 16:28

Bienvenue à HellishDale. :)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas

La Dame aux Ronces et la Bonne Fille [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fée Verte :: Au-Delà des Frontières :: Les Souvenirs Perdus :: Les Fiches Disparues-