Partenaires




 


Partagez|

De blanc et de noir... [SUSPENDU]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité
MessageSujet: De blanc et de noir... [SUSPENDU]   Lun 26 Mai - 12:13




Tenebris... Si cet univers laissait amplement à désirer niveau esthétique, il était cependant celui des sept que Whilem appréciait le plus. Il ne l'aurait certainement pas aménagé comme cela si il avait choisit le noir comme ligne directrice, mais les goûts et les couleurs étaient toujours discutables. Par contre, il ne pouvait que se sentir conquis par un élément que son monde et celui-ci partageait: le Silence.

Nombreux étaient ceux qui considéraient cela comme la pire des tortures de ce lieu de tous les cauchemars, ceux là étaient clairement des rustres. On n'est forcé de faire face à ses peurs dans la solitude que si on n'a pas la volonté nécessaire pour les repousser. Pour l'homme de glace, cette crainte du silence et de la solitude n'avait ni queue ni tête.

C'était Alma qui l'avait emmené cette fois-ci. Il faut dire que suite à la dernière raclée qu'il avait dû administrer à Haraël, il n'était clairement pas en état de se déplacer. La seule chose qu'il lui avait demandée, c'était de repartir dés qu'elle l'aurait amené sur place. Il ne voulait pas exposer sa fille adoptive à l'angoisse de Tenebris et encore moins laisser quiconque de ce monde poser ses yeux sur elle.

C'était un guide qu'il valorisait énormément. Belle et pure comme son oeuvre, elle était sa fierté. Obéissante, intelligente, éthérée. Whilem ne regrettait pas grand chose dans son existence, mais lorsqu'il voyait Alma sourire, il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il lui avait enlevé ses parents. Si ces premiers objectifs étaient fort terre à terre et rationnel, tout de suite après venait sans doute le bonheur de cette petite. Le seul consensus réel entre lui et son autre guide d'ailleurs...

Il regarda une main tordue sortie du sol comme pour tenter un dernier appel à l'aide désespéré et haussa un sourcil dubitatif. Enfonçant ses mains gantées dans les poches de son costume blanc, il traça son chemin vers le manière d'un pas lent mesuré et assuré. Toujours drapé de ce calme légendaire qui ne se laisserait pas fissurer par les fantaisies de ce monde, il arriva tranquillement au manoir, respirant le calme et le silence des lieux.

De temps à autre, il y avait bien un hurlement étouffé par la brume mais cela ne durait jamais qu'un instant. Et puis, n'était-ce pas le plus doux des accessoires que celui qui permet de se souvenir à quel point le silence de l'endroit était plaisant, divin?

Et comme à chaque fois qu'il réfléchissait, il remit en place son gant qui n'avait pourtant pas bougé d'un pouce. Ici, c'était un geste bien inoffensif, loin de la manière déterminé dont il tirait sur le tissu avant un affrontement, une exécution de sentence ou un jeu de politique particulièrement serré au conseil d'Hellish Dale. Non, aujourd'hui, s'était un geste distrait et paisible. Enfin, aussi distrait que puisse l'être l'architecte d'Aerials.

Il s'arrêta un instant devant la bâtisse. Sombre, silencieuse, inquiétante. Il pensa en se rappelant à quel point l'esprit des essences était faible que si on leur donnait la permission de choisir entre chez lui ou ce lieu, il était certain qu'ils choisiraient son monde. Comme si il était plus clément avec ses ouailles.

Il rallia le pallier. Avec une moue dubitative, il se demanda si il devait frapper, entrer d'emblée ou attendre que l'on daigne ouvrir. Il ne doutait pas que l'autre soit au courant de son arrivé. Mais les règles de politesse pouvaient tellement varier d'un univers à l'autre. Et le respect des règles bien établies lui était très cher. Il rectifia sa mise en plis et se décida finalement à s'avancer pour frapper sur la porte obscure. Après tout, cela restait encore le plus commode...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Masculin Messages : 15

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: La Veuve Noire
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Architecte de Tenebris
MessageSujet: Re: De blanc et de noir... [SUSPENDU]   Mer 28 Mai - 1:19


De blanc et de noir...

Whilem Desya ~ Ephialtès Graves
Le silence. Voilà ce qui envahissait le manoir. Un grand vide de tout bruit. Un rien qui annonçait la fin de quelque chose. Alors que quelques minutes plus tôt les cris de désespoir et les supplications de clémence résonnaient contre les murs. Un petit bruit de talons rompit ce calme. Puis un frottement de tissu sur le sol. Mais ces sons furent atténués lorsque les pas passèrent sur un des tapis bordeaux qui recouvrait l'escalier principal. Un jeune homme descendait d'un pas tranquille et avec une allure fière. Ses cheveux blonds encadrant un visage à l'aspect angélique. Un sourire mauvais aux lèvres et une coulure de sang sur la joue droite. Il vint d'ailleurs l'effacer de ses doigts qu'il porta à sa bouche pour les nettoyer de cette délicieuse souillure. Son corps fut parcourut d'un frisson en repensant au corps de la malheureuse. Encore chaud de la vie qu'on venait de lui enlever et rougit par son sang au goût exquis. Ses cheveux filandreux cachant son visage marqué par la peur et la douleur. Vision de bonheur. Sa peau parsemée de ces fines coupures qu'il avait prit soin de faire durer. Les marques laissées par la cravache qu'il avait abattu sur elle sans remords. Il s'arrêta au milieu de l'escalier et un rire un peu fou échappa à ses lèvres. Sa main se glissant sur la rembarde comme pour s'y retenir. Son éclat résonnait comme le plaisir qu'il sentait encore coulé dans ses veines. Celui d'avoir torturé cette femme maintenant sans vie. D'avoir fait duré ses souffrances dans les plus grands cris que son corps pouvait offrir.

Il finit par descendre le reste des escaliers et ses pas se firent à nouveau entendre sur le sol dur et sans tapis. On l'arrêta juste avant qu'il n'atteigne sa ''salle du trône'' comme il se plaisait à l'appeler. C'était pour le prévenir qu'il allait avoir un invité, aperçu aux abord du manoir. Il retira sa lourde cape à fourrure pour la donner à la jeune femme en lui ordonnant de la traiter avec la plus grande précaution. Sa chemise blanche était tâchée du sang qui avait éclaboussé un peu plus tôt, il lui demanda donc de lui ramener une veste et sa canne. Il attendit dans l'entrée qu'elle revienne et passa ensuite une veste noire, prenant le pommeau en argent de sa canne. Il avança de son pas fier comme un petit prince vers la porte en bois avant de l'ouvrir. L'homme derrière avait encore la main levée comme pour frapper. Une pensée traversa l'esprit du petit blond ''Trop tard, tu as été repéré avant~''. Il resta silencieux à le regarder de haut en bas et de bas en haut. Un architecte. Whilem, celui d'Aerials. Que pouvait il bien lui vouloir pour se déplacer jusqu'ici. Et seul d'après ce qu'il voyait.

-Te serais tu perdu ? Ou est ce une visite de courtoisie ?

Une voix mélodieuse, se voulant douce pour l'amadouer. Il s'écarta un peu, lui laissant le passage en lui faisant signe d'entrer. Et il attendit que ce soit fait pour refermer le lourd battant de la porte. Celle ci claquant comme annonçant une sentance..  

Codage by Bird for all forums ©


_________________
Je parle en 3366FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
MessageSujet: Re: De blanc et de noir... [SUSPENDU]   Ven 13 Juin - 21:54





Il haussa imperceptiblement un sourcil en voyant la porte s'ouvrir sur l'architecte des lieux. Le poing en l'air, il profita de cette posture pour remettre son gant et conserver sa contenance. Le seul embarras qu'il ressentait était celui d'un geste inutile. Il ne réagit pas à la touche d'humour d'Ephialtes. Il n'aimait pas l'humour. Il le comprenait, mais il trouvait qu'il était aussi inutile que vain. Une perte de temps.

"Une visite de courtoisie."

Toute allusion sur le fait de se perde était également vaine. Whilem connaissait beaucoup sur les différents mondes et la manière de s'y orienter en faisait partie. Avoir des services de renseignement avait son intérêt. Il passa la porte et compris d'emblée la faiblesse du choix de ce style de demeurer. Les planches grinçantes, le bois qui craque, autant de bruits superflu qui ne rendait l'endroit invivable à ses yeux. Mais bon, il saurait s'en contenter pour quelques temps.

Il y avait aussi une odeur. Un parfum qu'il connaissait bien, mais qui lui échappa un instant. Il fallait bien avouer que l'air de ce lieu n'était pas de la même trempe que celui d'Aerials à la pureté inégalée. Loin des salles et couloirs aseptisés qui révélaient la profondeur de chaque senteur étrangères aux murs, il était parfois difficile de remettre un nom sur ces molécules volatiles.

Du sang peut-être... mais il y avait peut-être un soupçon de sueur aussi. Une sueur bien particulière accompagnées des relents âcres typiques de l'urine. De la peur, de la douleur et du sang. Les mêmes odeurs en plus estompées dans la lourdeur de l'air de Tenebris, mais finalement pas si différente que celles qu'il avait pu expérimenter sur les dissidents à qui il fermait définitivement leurs lèvres.

"J'espère que je ne te dérange pas pendant l'un de tes... divertissements... Je venais m'entretenir de certains détails mais cela peut attendre si tu es occupé..."

Une politesse, rien de plus. A ses yeux, aucune occupation n'était plus importante que les siennes. Mais il fallait bien faire avec. La politesse était la seule chose qui évitait encore que la situation ne s'envenime. Et il n'était pas encore prêt à cette éventualité. Enfin, pour le moment... En attendant, il s'écarta du passage de son hôte en attendant qu'il le mène plus avant. Officiellement, il ne connaissait pas le manoir et n'avait aucune idée de l'endroit où Ephialtes pouvait le mener.

La seule chose qu'il redoutait vraiment, c'était qu'il ne fit usage de son pouvoir. Aussi, depuis que la porte s'était ouverte, il s'astreignait à une discipline mental plus rigide encore qu'à l'habitude. Quant à savoir si cela allait suffire, il ne préférait pas le savoir. Toucher l'autre aurait été une solution beaucoup plus sûre et efficace, mais ce genre d'écart n'était pas du goût de tout le monde. Il devrait donc s'abstenir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Masculin Messages : 15

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: La Veuve Noire
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Architecte de Tenebris
MessageSujet: Re: De blanc et de noir... [SUSPENDU]   Lun 23 Juin - 0:08


De blanc et de noir...

Whilem Desya ~ Ephialtès Graves
Cet endroit, il l'affectionnait. Justement pour tout ces bruits grinçants qui meublait le silence ou accompagnaient parfois les cris résonnant. Douce mélodie aux oreilles de l'architecte. Il lança un regard à l'homme qui le suivait, glissant le bout de ses doigts sur un mur qu'il longeait. Une légère modification, presque imperceptible ce fit. Puis il poussa la lourde porte en bois qui menait à ce qui ressemblait à une salle du trone. Réaménagée semblait il, pour accueillir Whilem. Deux larges fauteuils dans un coin, une table entre et de grands drapés rouge bordeaux cachant les fenêtres. L'endroit éclairé de quelques bougies éparpillées autour des deux sièges, comme pour les mettre dans une bulle d'intimité.

-Non, bien sur que non. La visite d'un de mes compatriotes Architecte n'est jamais une gêne voyons. Je me demande bien quel genre de détails méritent que tu te déplace en personne pour m'en parler.

Il s'approcha et lui désigna l'un des deux fauteuils, un sourire qui se voulait des plus courtois aux lèvres. Même si son regard brillant un peu trop le dénaturait.

-Assied toi. Veux tu boire quelque chose peut être ?

Il prit place pour sa part et n'eut même pas besoin de demander qu'un verre lui fut servi. La jeune domestique savait ce qu'il buvait et elle lui avait même posé une assiette avec quelques sucreries diverses. Il en prit une entre ses doigts, la glissant lentement entre ses lèvres pour en goûter tout son sucre et la savourer avant de se lécher les lèvres. Il attendit que l'homme demande ce qu'il voulait boire à la domestique, puis que celle ci le serve. Le fixant de ses yeux noisettes. Cherchant à fouiller dans le regard de Whilem. Puis haussant légèrement un sourcil interrogateur, l'engageant par ce geste à expliquer sa présence. Il prit un autre bonbon pour le manger avec tout autant de lenteur que le premier. Et finalement leva son verre pour le porter à ses lèvres et en boire une gorgée. Murmurant un simple :

-Je t'écoute.

Avant de reposer le verre et s'installer confortablement dans le fauteuil. A demi affalé dedans, appuyé sur l'accoudoir. En fait, il avait prit cette habitude parce qu'October se tenait toujours à la droite de son siège en général. Alors s'appuyer de ce côté lui permettait d'être un peu plus près de lui.. Même si c'était peu.  

Codage by Bird for all forums ©


_________________
Je parle en 3366FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
MessageSujet: Re: De blanc et de noir... [SUSPENDU]   Ven 4 Juil - 20:30





Il observa son hôte, tentant de ne pas rendre son regard figé trop pesant. Une fois dans le pièce, il se dirigea naturellement vers un des deux fauteuil. Une démarche ni raide, ni fluide, totalement neutre, le reflet du calme imposé à son esprit.
"Assied-toi. Veux-tu boire quelque chose peut-être?"
"C'est bien aimable à toi. Je prendrais bien un verre d'eau froide si ce n'est pas trop demander..."

Bien sûr, il faisait mine de ne pas voir la lueur au fond des yeux de son interlocuteur. Il était largement conscient de son infériorité, de son infirmité même. En une pensée, la situation pouvait basculer d'une manière d'autant plus violente que l'Architecte n'avait pas plus de désir ou de fantasmes que de doigts sur sa main. Mais ceux là étaient aussi forts qu'ils étaient rares. Aussi, si il avait pu ressentir de la peur, ça aurait probablement été le sentiment qui aurait voulu le noyer en ce moment. Fort heureusement pour les intérêt d'Aerials, son esprit n'était que d'acier glacial aiguisé pour faire face à cette menace du mieux qu'il était possible.

Il se contenta donc de s'asseoir en lissant son costume clair. Il pris bien le temps de remettre son gant dans un geste précis et d'observer de ses yeux de cristal durs son hôte prendre place avec son sourire qui se voulait convivial mais que lui n'aurait qualifié que de carnassier. Il humecta ses lèvres pour profiter encore d'un répit et chercher les mots justes. Le mot "détails" étaient un doux euphémisme.

"Je t'écoute. "


"Je pense que nous avons un problème commun... Enfin, le mot est peut être un peu fort, disons plutôt une épine dans le pied. Je parle de Silentcry. Je m'explique...

il y a de cela quelques jours, j'ai été contraint de me rendre à Dementia personnellement pour une affaire de larcin. Comme tu sais à quel point il me répugne de m'approcher de l'Anomalie, tu peux sans peine imaginer la gravité de l'affaire. Apparemment, le morveux commence à se faire au jeu. J'ai du donc marchander mon dû et on en arrive au sujet de ma visite.

J'ai été contraint de lui donner certaines informations et de répondre à une ou l'autres questions. Parmi celles, je me suis laisser dire qu'il semblerait que Silver nourrisse un certain intérêt pour toi et plus particulièrement pour un de tes... sujets. October si mes souvenirs sont exacts..."

Il regarda attentivement son vis à vis. Il avait failli utiliser le terme "esclave" mais c'était rappeler que tout les architectes ne partageaient pas son dédain pour les mensonges et les faux semblants. Il était curieux de savoir comment la nouvelle serait reçue. De toute façon, il valait mieux que l'affaire lui soit rapporté par Whilem lui même plutôt que par l'entremise d'un autre adversaire. Parce que dans ce jeu, il n'y existait pas d'amitiés, tout au plus des alliances passagère. Restait à savoir ce qui ressortirait de cette entrevue...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Masculin Messages : 15

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: La Veuve Noire
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Architecte de Tenebris
MessageSujet: Re: De blanc et de noir... [SUSPENDU]   Lun 22 Sep - 14:22


De blanc et de noir...

Whilem Desya ~ Ephialtès Graves
Il remarquait bien la froideur qui entourait tout l'être de cet homme face à lui et c'est d'ailleurs ce qui faisait de lui ce qu'il était.. Ephialtès s'installa plus confortablement dans son fauteuil, faisant signe à la jeune femme de lui ramener un verre d'eau comme demandé. Il le fixait toujours de cette lueur pleine d'intérêt et d'avidité. Il espérait tellement qu'il laisse échapper une pensée. Une toute petite pensée sur ce qui emplissait son cœur. Ca l'amusa un peu de le voir lisser son costume et tirer sur ses gants, une nouvelle fois. Quelle manie que voilà. Il aurait presque trouvé cela agaçant au bout d'un temps. Mais bientôt, Whilem prit enfin la parole alors que la servante posait le verre sur la table avant de disparaître de la pièce pour retourner à ses occupations certainement. Il se demanda quelques instants si la pièce d'où il était sortit plus tôt avait déjà été nettoyé et de nouveau prête d'utilisation. Il retint un sourire mauvais pour ne pas montrer à son invité qu'il faisait à peine attention à ses paroles. Ses doigts jouant un peu sur le pommeau en argent de sa canne. Mais il s'arrêta bien vite en entendant de qui il parlait. Il se redressa un peu, croisant les jambes sans quitter Whilem des yeux.

-October ne me laissera jamais pour cette chose. Il m'est bien trop fidèle et je lui suis bien trop précieux.

Et il en était parfaitement satisfait d'avoir une importance pour son guide. Lui aussi était bien plus que cela pour Ephi, même si le blond n'en faisait pas étalage à tous. Il préférait garder cela pour leur intimité. Mais savoir que Silentcry portait une attention toute particulière à ce qui lui appartenait ne l'enchantait pas vraiment. Il laissa l'autre architecte finir de parler en se réinstallant dans son fauteuil, bien appuyé contre l'accoudoir après avoir reprit une sucrerie qu'il glissait entre ses lèvres. Puis, il passa ses jambes sur l'autre bras du fauteuil pour s'allonger en travers de celui ci. Ses yeux toujours posés sur son vis à vis qu'il écoutait avec intérêt à présent.

-Il paraitrait que Silver et moi avons bien plus de points communs qu'on ne le pense nous même.

Ce délicat plaisir de la souffrance peut être ? Ou bien était ce October ? Il n'en savait rien et s'en moquait éperduement. C'était simplement une remarque qu'on lui avait fait une fois lors d'une réunion alors qu'il l'avait totalement ignoré. ''Apprend mieux à le connaître, il te ressemble plus qu'il n'en à l'air'' lui avait on dit. Mais il n'avait pas fait le premier pas et s'était éloigné sans un regard. Il se suffisait largement à lui même de son point de vue. Il esquissa un petit sourire en regardant Whilem.

-Pourquoi être venu me parler de ça directement ? Avais tu peur de représailles si je l'apprenais plus tard d'un autre ? Ou peut être attends tu quelque chose de ma part ?

Il se redressa et se leva de son siège pour s'approcher de l'autre homme. Il n'avait pas franchement peur et ne se sentait pas impressionné par lui. Par personne d'ailleurs. Prenant appui sur sa canne, il le fixait de cet air interrogateur un peu arrogant.  

Codage by Bird for all forums ©


Spoiler:
 

_________________
Je parle en 3366FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De blanc et de noir... [SUSPENDU]   

Revenir en haut Aller en bas

De blanc et de noir... [SUSPENDU]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fée Verte :: Au-Delà des Frontières :: Les Souvenirs Perdus :: Les Rps Abandonnés-