Partenaires




 


Partagez|

Harael [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité
MessageSujet: Harael [en cours]   Ven 2 Aoû - 11:55

Harael
"Dieu Qui Connaît Toutes Choses"
Date de naissance : 11 janvier Âge : 23 ans   Sexe : Homme   Orientation sexuelle : Complaisante et opportuniste   Monde d'Origine : Aerials   Monde Actuel : Aerials mais voyage énormément  Groupe :  Guide d'Aerials, lié à Willhem.  Profession :  Prostitué mais il préfère se nommer rabatteur  Nom de la Rue : Impasse de la Gloire passée.  

POUVOIR De belles petites ailes n'est-ce-pas ? Douces, souples comme l'air. Si seulement elles étaient capables de porter quoi que ce soit. Elles ploient déjà bien souvent sous le poids de leur propre plume, alors soulever Harael ? Le guide ne s'en sert que dans de rares occasions. Pour ralentir son arrivée dans un nouveau monde ou pour planer entre deux immeubles quand il guette un petit nouveau. Le reste du temps, elles sont serrées contre son dos par d'épais bandages récupérés dans une poubelle. Elles ne deviennent une vraie plaie que lorsqu'il se bat avec son architecte et que ce dernier les empoigne quand Harael cherche à se reculer. Si on lui proposait de se les arracher, il n'hésiterait pas une seconde. Elles représentent toute la merde de sa vie de Guide. Si elles n'étaient pas là, il serait un aristocrate buvant du thé froid dans un manoir d'Aerials.

Rang Désiré : Après moi le déluge

Behind Blue Eyes
Physique
Les pleins et déliés de cette silhouette volatile. Comme j’aime à regarder la grâce de tes os vides, qui dansent sous ta peau, l’arachnéenne position de tes doigts sur tes hanches qui s’évadent de l’harmonie de ton squelette. La voile d’un bateau sur sa trame, portée par le vent, épousant les moindres aspérités de sa construction.
Une goélette, parfois, quand ce tord ton corps dans les soupirs d’une soirée de famine.
S’il y avait beauté dans le creux de ces orbites bleutées, surement ne résiderait-elle pas dans les déliés de son anatomie mais bien dans les pleins qui survivent au temps.

Car il y a dans ce corps tout le paradoxe de l’effroi. Le non-dit d’une vérité gueulée, l’extatique survivance d’une âme sur le déclin.

Ah, le miroir poli de ton regard Haraël. Petit ange né de la mort. L’aimable visage. La peau bronzée qui cache et qui rapièce. La blondeur salvatrice de ses cheveux qui s’animent de concert pour entourer la surface franche d’une mâchoire. La profondeur d’une bouche et de lèvres pâles, la blancheur méthodique de tes dents en salive, et l’arête du nez droit.  On y devine les cicatrices de fin du monde, l’horreur du combat qui a zébré le corps et le visage de lignes verticales. Les coups de l'architecte qui ont lié tes ailes au design de ton épiderme.

Le visage de centaine, l’apparat de la jeunesse sans pouvoir y lire la réalité d’une beauté appréciable. Trop courbé l’animal, trop sauvage dans ses gestes lents, trop agités, trop nerveux dans la fulgurance de ses réactions. Pas assez docile, trop pressé de vivre pour être beau. Juste laissé à la portance de sa propre existence, gentil petit espion qui travaille à la sève, porteur d’espérance.
Si commun s’il n’y avait pas eu le bleu de ce regard qui vrille, qui tranche plus que la signature de ces os apparents. Bleu contre rouge. Offre-moi tes cernes, violacés par le temps, elles te rendent humain.

Psychologie
Il hurle le bâtard, dans sa prison de pierre. Belle ruelle qui reçoit les complaintes éternelles du passeur. La gloire passée, un nom qui arrache jusqu’au cœur. Il y dans l’essence d’Harael des flammes noires, luisantes comme le pétrole.
C’est qu’il est en colère.

Il devise comme il pourfend.

Ce n’est pas de l’humanité dans ce regard, c’est la lueur polie de l’obsidienne. D’un esprit libre et indomptable qui a plié les genoux, s’est avili au contact d’une main trop caressante.
Harael n’aime pas être un guide, chaque particule de son être rejette cette idée, la vomit.

L’ange a été élégant dans son palais, élevé avec l’arrogance crasse des privilégiés. Une cuillère en argent dans la bouche, on l’a guidé comme un tuteur. Plus beau, plus grand, plus droit.

Ça fait longtemps qu’il a jeté ces principes aux orties.

Mais il en reste quelques traces.

Quand il lève le nez, réponds à son architecte et crache ses dents sur le sol lustré. Quand il sourit, quand il réclame, tends la main, agrippe déchire. Partout, cet orgueil infini de celui qui sait. Quand il appâte un voyageur, quand il écarte les jambes, il y a dans son port de tête l’égo des habitants du froid.
On ne me mutile pas comme ça.

Chaque personne douée d’une conscience est un ennemi. Si après tous ses propres parents se sont débarrassés de lui, peut-il faire confiance à qui que ce soit ? Le monde est un chantier de guerre qu’il observe sans vraiment s’y plonger. Jamais physique mais volontiers carnassier, Harael manipule. Pauvre petit ange, bien éloigné du paradis. Il se fait serpent, ferme mais avenant, il guide dans l’erreur, empêtre les pauvres qui se prennent dans ses fils.

Qu’ils crèvent tous.

C’est le mépris absolu, la négation des autres entités que lui. Il n’existe, dans son esprit coincé en boucle, que la volonté vengeresse. Il doit se venger ; il doit récupérer quelque chose arraché en même temps que ses ailes.
Il en est persuadé, s’il ne peut même pas voler, c’est qu’on l’a enchainé trop tôt.
L’architecte ne l’a jamais voulu luciole.

Trop de lumière dans les couloirs glacés d’Aerials.
Ce serait impudique.
Once Upon A Time
"Citation"
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
AUTRES INFORMATIONS
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Derrière l'écran
Noa. → Âge : 23 Sexe : Très poilu   Comment avez-vous connu le forum ?  : Par un partenariat  Personnage de l'avatar : Oc de comicSpectrumm Code du règlement : Code Validé par Silver~ Un autre compte ? : Nop
CODAGE PAR PUPPY SUR LG
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Moon Engineer
Masculin Messages : 286

Dans un coin de carnet
Surnoms honteux: Bestiole; La Démence; Le Truc; La Mante Religieuse...
Ton monde (Guide, Prisonnier ou Architecte): Dementia
MessageSujet: Re: Harael [en cours]   Dim 15 Sep - 23:11

Des nouvelles de ta fiche Harael? N'hésite pas si tu as besoin d'un délais supplémentaire! ^^

_________________

   
   
   

Cadow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Harael [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fée Verte :: Au-Delà des Frontières :: Les Souvenirs Perdus :: Les Fiches Disparues-